La Barquette Marseillaise

La Barquette Marseillaise

Symbole de la vie maritime marseillaise et incarnation du savoir-faire naval de nos chantiers, la barquette marseillaise et ses cousins Pointus, Gozzo, Tartanes, sont des bateaux marins, robustes et confortables. De la virée en amoureux à la sortie en famille, une journée à bord d'une barquette...

Les origines de la barquette marseillaise.

La barquette marseillaise est la digne représentante d'une grande famille de barques méditerranéennes, tel que le gozzo napolitain ou le mourre de pouar, barque provençale dont le nom signifie « museau de cochon », présente à Marseille depuis le XVIIIème siècle.

 

Barquette, en provençal comme en italien barqueto, désigne une petite embarcation. On y trouve l’origine d'où sont issus les charpentiers de marine qui « inventèrent » la barquette marseillaise.

A quoi reconnaît-t-on une barquette marseillaise ?

Les barquettes marseillaises se reconnaissent à leur galbe, adapté à la navigation dans la baie de Marseille.


Le capian, pièce d'étrave située à l'avant, sert à amarrer le bateau. Sa forme allongée rehaussée de « joues » est symbole de virilité. Sa forme et sa taille font office de signature du constructeur du bateau.

Marseille et les barquettes, une histoire d'amour.

La barquette fait partie intégrante de l'histoire de la ville de Marseille.

 

Souvent bateau de famille, il est transmis de père en fils, de façon patrimoniale. Le nom des barquettes illustre ce sens fort du rapport entre la famille Marseillaise et son bateau. Fanny, Antoine, Manon, Guy ou encore Marie-Rose, les barquettes sont souvent nommées avec des prénoms du dernier né, d'une mère, d'un cher disparu... ou d'une épouse bien aimée.