Les origines de la barquette marseillaise.

La barquette marseillaise est la digne représentante d'une grande famille de barques méditerranéennes, tel que le gozzo napolitain ou le mourre de pouar, barque provençale dont le nom signifie « museau de cochon », présente à Marseille depuis le XVIIIème siècle.

 

Barquette, en provençal comme en italien barqueto, désigne une petite embarcation. On y trouve l’origine d'où sont issus les charpentiers de marine qui « inventèrent » la barquette marseillaise.

 

 

Avant le développement du fret maritime et la venue des bois exotiques, les barquettes étaient construites en chêne pour la charpente axiale, en frêne pour la charpente transversale (Varangues et Allonges) et en bois résineux pour le bordé. Souvent les plans de pont étaient bordés en planches de grand bassam (bois prestigieux imputrescible) de nos jours les essences sont remplacées par l'iroko, le niangon.

 

Ce sont les charpentiers de marine du grand sud de l'Italie qui ont importé les formes de ces bateaux et leurs caractéristiques techniques à la fin du XIXème siècle et qui perdure toujours.