Marseille et les barquettes, une histoire d'amour.

La barquette fait partie intégrante de l'histoire de la ville de Marseille.

 

Souvent bateau de famille, il est transmis de père en fils, de façon patrimoniale. Le nom des barquettes illustre ce sens fort du rapport entre la famille Marseillaise et son bateau. Fanny, Antoine, Manon, Guy ou encore Marie-Rose, les barquettes sont souvent nommées avec des prénoms du dernier né, d'une mère, d'un cher disparu... ou d'une épouse bien aimée.

La tradition chrétienne des pêcheurs originaires d'Italie du sud est aussi fortement représentée dans la nomination des barquettes: Antoine (St Antoine est le saint patron des pêcheurs), Bonne Mère, Stella Maris...

 

Parfois encore, ce sont des noms de poissons, de techniques de pêche ou de vents locaux qui, avec beaucoup de poésie, décrivent l'essence des traditions maritimes de Marseille. On trouve ainsi des embarcations portant les doux noms de Girelle, Pagre, Gabian, ou Mistraou...

 

Au travers de cette culture maritime si chère à Marseille, chaque barquette devient un chapitre historique de la ville, issu d'un livre magnifique qu'est le Vieux-Port...